JÉRÉMIE SOUTEYRAT p h o t o g r a p h e rTokyo, Japan
+81 (0)80 4154 1979
jsouteyrat (at) gmail (.) com

 

DAIJISHIN 大地震

I N T R O D U C T I O N C H A P I T R E 1 CH A P I T R E 2 CH A P I T R E 3

 

 

Au Japon, le Daijishin est ce que les nord américains appellent le « Big One». Un tremblement de terre d’une amplitude exceptionnelle qui devrait se produire dans les 20 prochaines années dans la région de Tokyo d’après la communauté scientifique. Les dégâts seront importants, le nombre de victimes est déjà estimé à 30 000 personnes.

J’ai passé l’été dans ce pays. Je me suis mis à imaginer la fin de ce bouillonnement permanent qu'est Tokyo, le silence et le vide créé par la catastrophe. Petit à petit j’ai alors rassemblé des fragments de vie, des fragments de mort, des émotions antagonistes. De retour en France j’ai monté mon histoire, mis cote à cote l’animation nippone pour mieux imaginer ensuite l’ampleur et la terreur du Daijishin.

Au final la fiction présentée ici n’en est pas une. Le risque est réel. Je souhaite qestionner sur la propre mise en péril d’une population reine de la consommation : la centrale nucléaire de Hamaoka, située sur l’épicentre probable du séisme, laisse planer le doute d’une catastrophe nucléaire supplémentaire pour le pays. Cette centrale pourrait pourtant être fermée en minimisant simplement le gaspillage d’énergie dans la capitale nippone. 

 

 

All content © Jérémie Souteyrat